Guides

Les 5 défauts de la Desert Sled Scrambler Ducati

De
le
11/04/2019

Acheter une moto neuve ne signifie pas être aveuglé et ne pas voir les petits défauts de sa machine… Aujourd’hui je vous présente mon #flop5 avec les quelques défauts de ma nouvelle moto, la Desert Sled 2019 de la gamme Scrambler Ducati, après 1 semaine, mais déjà 1000 km, à son guidon !

#1

Premier point que je vais citer, c’est celui de la prise USB. Oui, il y a une prise USB de série, au niveau de la batterie, sous la selle. C’est justement ça le petit défaut. Une prise USB, c’est bien pour recharger son smartphone en roulant quand il est utilisé en mode GPS et, idéalement, il faut que la prise soit positionnée au guidon. Ce n’est pas le cas ici, donc il faut prendre un câble USB long, par exemple de 2 mètres, et le faire longer le long du cadre pour aller jusqu’au guidon. Des solutions existent, mais ça reste un défaut à signaler.


#2

Deuxième point à citer dans les défauts, ça serait l’ergonomie des comodos et notamment les comodos sur la gauche. Le problème est que j’ai la main gauche très serrée sur le côté droit et quand je débraye ou quand j’active le clignotant, sans le faire exprès, j’appuie sur la gâchette des pleins phares ! Cela peut déstabiliser les voitures qui sont en face de moi. Également le bouton qui sert au clignotant est aussi le bouton qui permet de naviguer dans les menus du tableau de bord. Ainsi si vous appuyez pour couper le clignotant mais qu’en fait le clignotant n’était pas mis (ou plus généralement coupé automatiquement par le système d’inclinaison de la moto), vous rentrez dans les menus et notamment le compteur kilométrique et cela vous et efface le trip sur lequel vous était positionné ! Là encore, il s’agit pour moi d’un petit défaut d’ergonomie.


#3

Troisième point décevant mais qui n’est pas une surprise, c’est celui de la puissance. Cette moto fait 73 ch et 67 Nm de couple. Pour information une MT-07, roadster le plus vendu en France, c’est 75 ch, donc presque la même chose, sauf qu’une MT-07 pèse 20 kg de moins et la puissance s’obtient un peu plus bas dans les tours. Rien de dramatique quand vous achetez ce genre de moto typé néo-rétro, mais il faut quand même être au courant que ce n’est pas une moto très puissante. C’est toujours plus qu’une Triumph Street Scrambler 2019 par exemple.
Il faut savoir que cette Desert Sled fait partie de la gamme des 800 cc Scrambler. Il y a aussi un Scrambler 400 cc et une gamme 1100 cc. La rumeur veut qu’il y ait prochainement une déclinaison Desert Sled sur la base du Scrambler 1100 cc, c’est à dire une moto un peu plus puissante ! Donc peut-être que d’ici deux ans, on aura une Desert Sled plus puissante.


#4

Autre point à signaler au niveau des petites déceptions, c’est celui du réservoir, de 13,5 l. La consommation moyenne est annoncée à 5,1 l/100km. De mon côté, pour être tout à fait honnête, sur les 1000 premiers kilomètres, j’ai calculé une consommation moyenne de 4,8 l/100 km. C’est plutôt la bonne surprise. Mais avec ce petit réservoir, l’autonomie n’est pas fantastique. Si on fait un calcul mathématique, on pourrait dépasser les 250 km mais en pratique et par sécurité, vous aurez plutôt envie de faire le plein dès 200 km. Jusqu’à présent je suis allé à 210 km et le voyant “jauge à essence” venait à peine de s’éclairer. J’avais ensuite mis 10 l de carburant sur 13,5 l, donc ça me laissait une petite marge avant la panne sèche. Sachant que le réservoir est assez fin, Ducati aurait pu mettre un réservoir avec une plus grosse capacité, de 15 à 16 l par exemple. Pour les futures générations Scrambler, si Ducati pouvait mettre un réservoir un peu plus grand, ça serait pas mal !


#5

Enfin dernier point je trouve décevant après une semaine avec cette moto, c’est celui du tableau de bord. C’est un tout petit tableau de bord à cristaux liquides, de forme circulaire et ce que je ne trouve pas terrible, c’est le manque d’information. Certes, il y a un indicateur de rapport engagé, il y a la jauge à essence (et ce sont des nouveautés 2019), il y a la température de l’air extérieur mais par exemple, vous n’avez pas la température du moteur et de l’huile, ni la consommation moyenne ou instantanée, mais uniquement l’autonomie avec le nombre de kilomètres restants. Il n’y a pas de mode “nuit” non plus, le compteur est tout le temps fond clair avec une police noire. J’ai posé un film antireflet qui permet, d’une part, de protéger l’écran des rayures notamment quand vous le nettoyer et d’autre part, des reflets du soleil quand vous avez vraiment le soleil dans votre dos.


Conclusion

Voilà, ce sont en quelques phrases les 5 points un petit peu décevants sur cette moto. Autre vidéo, le « top 5 » ou les 5 qualités sur cette moto.



ÉTIQUETTES
Julien
Montpellier, France

Trentenaire, originaire du sud de la France, je partage à travers ce blog des balades moto à vocation touristique. Un temps connu sous le pseudo Jihéleu, j'officie désormais à visage découvert.

Bande annonce
Twitter