Guides

Quelle bagagerie pour un roadster ?

De
le
14/09/2018

Vous avez un roadster ? Vous ne voulez pas de top-case disgracieux ? Mais vous voulez quand même partir à l’aventure avec votre moto ? Je vous présente toute la bagagerie que j’utilise sur ma CB650F depuis presque 3 ans.

Sacs de selle

Sans passager, l’usage de la selle arrière pour mettre un (gros) sac à l’arrière de la moto est idéal en remplacement d’un top-case. J’ai opté pour un modèle Givi de forme cylindrique (Givi EA107B) qui permet de stocker jusqu’à 35 litres d’affaire. J’aime beaucoup sa poche latérale qui permet d’accéder rapidement au contenu du sac, notamment pour les affaires mises dans le bas du sac. Un filet sur le devant permet également de glisser quelques objets de plus (bouteille d’eau, chaussure, combinaison de pluie). Une ouverture plus classique sur le dessus est disponible avec également une petite poche.

Givi EA107B

Le système de fixation est libre. Chaque coin possède un boucle double-D (comme sur les casques mais en plastique). À vous d’utiliser les sangles livrées avec pour fixer le sac à la moto. J’ai préféré opter pour de nombreux tendeurs de différentes tailles. Malheureusement n’ayant ni de support de plaque long, ni de boucle arrière, ni de poignées passager, j’ai beaucoup de mal pour trouver un montage robuste : j’utilise uniquement le repose pieds passager. Ça fonctionne, mais ça a tendance à venir vers le dos du pilote, surtout après quelques passages sur des ralentisseurs.

J’ai également un sac hybride. À la fois sac à dos et extensible pour mettre un casque, ce sac Bagster (référence Spider) se fixe sur la selle passager via des sangles et des anneaux positionnés aux quatre coins de la selle et qui sont fournis avec le sac.

Bagster Spider

C’est assez délicat pour trouver la bonne façon d’installer ces anneaux sous la selle, mais une fois en place, c’est très pratique pour fixer solidement le sac. Le volume est variable de 15 à 22 lites mais je déconseille d’utiliser la hauteur maximale car le sac pourrait être assez instable à haute vitesse. Si vous insistez vraiment, je vous conseille d’ajouter une sangle pour maintenir le tout.

Dans tous les cas, gardez à l’esprit que mettre un sac sur la selle rend plus compliqué l’accès à la moto. Un petit temps d’adaptation pour monter / descendre de la moto sera nécessaire. Il y a un risque de mettre un coup de pieds dans le sac les premiers jours.


Sacoches de réservoir

Les sacoches de réservoir sont de trois types. On trouve les sacoches aimantées à la condition d’avoir un réservoir métallique. La charge du sac est cependant à surveiller pour assurer une bonne fixation. Attention également à garder propre la zone aimantée au risque d’avoir quelques rayures involontaires à l’usage. Il existe aussi des harnais que l’on fixe autour du réservoir et qui permettront de clipser une sacoche compatible (en général c’est la marque Bagster qui propose cela). Enfin, la solution idéale est celle d’une fixation à demeure sur les vis du réservoir.

Sac Givi avec système Tanklock

SW-Motech, Bagster ou encore Givi propose ce système de sacoche de réservoir. Chez Givi il s’agit du système Tanklock et toute la gamme de bagagerie sera compatible dès lors que vous installez l’anneau de fixation spécifique à votre réservoir (environ 20 €). J’ai opté pour deux modèles : un de 5 lites et un de 15 litres. La hauteur des deux modèles est la même afin de ne pas gêner la vision vers le guidon et mon smartphone en mode GPS. En revanche, le plus gros des deux est plus large et plus long. 15 litres est la taille idéale pour stocker toute une journée d’affaire (matériel GoPro, vêtements de pluie ou chaud, de quoi boire et manger). Petit plus : une ouverture sur le devant permet de faire passer un câble pour recharger des appareils avec un prise USB. Enfin une poche transparente sur le dessus permet de stocker une carte routière. Il y a même un deuxième lecteur de carte à clipper sur la sacoche en cas d’usage de la housse d’imperméabilité.


Sacs à dos

Sac à dos de sport, marque Salomon

On déconseille le sac à dos pour les risques que cela pourraient engendrer en cas d’accident / de chute avec la moto.

Je trouve également que rajouter un poids sur son dos (en plus de l’équipement, d’un blouson en cuir bien lourd, d’une dorsale) n’est pas judicieux. Cela renforce l’inconfort et la fatigue. Si vous insistez pour utiliser un sac à dos, ne mettez que des affaires souples (vêtement par exemple ou bouteille en plastique). Préférez une faible capacité et un modèle avec des sangles ventrales pour bien fixer le sac sur son dos !


Conclusion

Voilà pour la présentation de toute ma bagagerie. Il y en a pour toutes les tailles, tous les volumes, tous les usages et surtout tous les prix ! Sac de selle, sacoche de réservoir ou sac à dos, quel modèle à votre préférence ? À moins que vous fassiez partis des acheteurs de top-cases ? Concernant la sécurité, oui, des sacs souples peuvent facilement se voler. Mais est-ce que les valises rigides avec des serrures minimalistes sont réellement plus efficaces contre le vol ?

ÉTIQUETTES
Julien
Montpellier, France

Trentenaire, originaire du sud de la France, je partage à travers ce blog des balades moto à vocation touristique au guidon de mon roadster. Un temps connu sous le pseudo Jihéleu, j'officie désormais à visage découvert.

Bande annonce
Twitter